Username:

Password:

Mot de passe oublié ? / Help
Se Connecter / Créer un compte

Deux statuts, un même métier : contrôleur aérien

Exercice de fortes responsabilités, détention d’une licence européenne de contrôle, formation continue en anglais, aux facteurs humains ou aux situations anormales et d’urgence, examens réguliers pratiques et linguistiques rendus obligatoires par le règlement 2015/340, vérification des normes médicales Euro Class III, etc. : tel est le lot quotidien des TSEEAC contrôleurs, ce qui en fait des agents singuliers dans un corps aux multiples métiers.

Le SNCTA s’est engagé depuis 2015 dans une démarche proactive forte en créant une cellule spécialisée tournée vers les contrôleurs d’aérodrome, la COM TS (pour la contacter : tseeac@sncta.fr). Celle-ci, composée de contrôleurs d’aérodrome, de TSEEAC devenus ICNA et de membres des instances directrices du syndicat, permet au SNCTA de mieux structurer son action pour être plus efficace.

Le SNCTA fait bénéficier aux contrôleurs d’aérodrome TSEEAC des mêmes services qu’aux ICNA grâce à ses cellules spécialisées :

Dans les pages qui suivent, le SNCTA passe en revue une partie des éléments qui constituent le statut du corps pluridisciplinaire TSEEAC, que ce soit les parties indiciaire et indemnitaire ou les emplois fonctionnels. Il propose par ailleurs une série d’améliorations pour tout ce qui concerne la mobilité, la promotion interne, les conditions de travail ou le temps de travail pour les hommes et les femmes qui exercent le métier atypique et confidentiel de contrôleur aérien.

Le SNCTA est le syndicat de tous les contrôleurs aériens.